Le premier vol d’un avion de transport électrique aura duré 8 minutes

0

Aero News (transport électrique) – Baptisé Alice, l’avion de la société Eviation Aircraft a la particularité d’être à 100% électrique. Équipé de 3600 kilogrammes de batterie, l’appareil a réussi à prendre les airs pendant huit minutes le 27 septembre dernier. Lors de ce vol inaugural, Gregory Davis, PDG de la société a annoncé avoir réussi à “marquer l’histoire de l’aviation.”

C’est le chef de l’entreprise qui était d’ailleurs aux commandes de l’avion lors de ce court vol. Si c’est une grande victoire pour Eviation Aircraft, le vol d’Alice ne risque pas de changer la face de l’aviation. Des appareils électriques sont en cours de développement un peu partout autour de la planète, mais aucun ne semble prêt à transporter beaucoup de passagers sur de longues distances.

L’un des projets les plus avancés, celui du motoriste anglais Rolls-Royce, devrait permettre de transporter une dizaine de personnes dans les airs. Bien loin des capacités des A350 et des Boeing 777 qui peuplent le ciel. Avec un projet comme Alice la société Eviation Aircraft ne cherche pas non plus à faire de la concurrence à ces deux géants.

Les avions électriques sont aujourd’hui technologiquement parlant incapables de faire des vols sur des longues distances. Le niveau de portée de ces avions ne leur permet pas de transporter plusieurs dizaines de passagers. Ces appareils risquent donc de se limiter aux liaisons de très faibles distances (entre deux îles par exemple).

Les batteries : le nerf de la guerre

Le plus grand défi de l’aviation électrique réside sans nul doute dans les batteries. Pour le moment elles sont trop lourdes pour permettre aux avions de voler avec beaucoup de passagers et elles manquent cruellement de puissance ce qui empêche ces mêmes appareils de faire de longs vols.

Il faut donc réussir à réinventer les batteries électriques pour les rendre plus puissantes, mais aussi plus légères. Ainsi elles pourront alimenter plus longtemps des avions transportant de nombreux passagers, ce qui offrira une vraie solution de repli pour les personnes qui souhaitent voyager sans abimer la planète avec des avions classique, beaucoup plus polluants.

Avion électrique ne veut pas dire écologique

Bien qu’électrique, ces nouveaux avions auront aussi un coup pour l’environnement. La création de tous les matériaux nécessaires pour leur construction, notamment des batteries a un impact de taille sur la planète. Les ingénieurs de l’aviation électrique doivent donc trouver une solution pour produire des batteries plus légères, plus puissantes, tout en surveillant l’utilisation et l’extraction des “terres rares”.

Ces minéraux sont aujourd’hui une catastrophe pour l’environnement. Utilisés dans les batteries de nos téléphones, voitures et donc avions, ils sont récupérés dans des mines en Chine, au Congo ou au Chili. Dans ce pays d’Amérique du Sud, l’extraction intense du lithium a causé plusieurs sécheresses dans le nord du pays. Selon des estimations (très vagues) du congrès américain il faudrait entre 41 000 et 1,9 million de litres d’eau pour extraire une tonne de lithium.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code