La Chine fait un pas de géant dans les vols supersoniques : un moteur capable d’atteindre Mach 9 avec un carburant pas cher

0

Aero News (vols supersoniques) – La Chine franchit une nouvelle étape dans la propulsion hypersonique. Il s’agit là d’une course à la technologie qui embrase la Chine et les Etats-Unis depuis déjà de nombreuses décennies, et pourtant, l’Empire du Milieu pourrait bien nous surprendre avec ses nouvelles technologies.

Un moteur tout neuf pour l’aviation chinoise

Un groupe scientifique chinois a rapporté au journal South China Morning Post qu’ils ont réussi à mettre au point un moteur à onde de détonation supersonique, capable d’envoyer un avion à neuf fois la vitesse du son, plus communément appelé “Mach 9”. Pour vous dire, cette vitesse équivaut à environ 11 kilomètres par heure, le tout, avec du carburant low cost.

Les chercheurs sont parvenus à cela suite à plusieurs expériences avec ce fameux moteur à détonation lors de nombreux essais au sol, dans l’installation dédiée à Pékin.

Toutes les caractéristiques de l’appareil utilisé pour ces tests ont bien évidemment été publiées le Journal of Experiments in Fluid Mechanics. Le rapport de l’équipe dirigé par l’ingénieur Liu Yunfenf explique que les résultats de ces tests moteurs avec un kérosène classique n’ont jamais été publiés auparavant.

Les moteurs à détonation peuvent offrir une plus grande efficacité que d’autres méthodes alternatives pour des vols de ce genre. Ce moteur parvient à générer une série d’explosions qui libèrent à leur tour un puissant flux d’énergie. Cette technologie n’est pas vraiment nouvelle, et d’autres moteurs à détonation ont bien sûr déjà été testé par des agences américaines. Ce genre de moteur a besoin d’hydrogène, un carburant qui possède deux défauts majeurs : son prix et sa sécurité (à cause des explosions que génère le moteur).

L’équipe de Liu a voulu se concentrer sur ces deux points faibles, notamment en utilisant du RP-3, un carburant dégage beaucoup moins de chaleur que du gazole classique. L’utilisation de ce genre de carburéacteur en vol hypersonique a longtemps été envisagée mais pour sa mise en pratique, c’est une autre limonade… Sa combustion étant “retardée” par rapport à du gazole, le RP-3 est beaucoup plus lent que du kérosène, d’où le fait que l’avion ait besoin de créer de plus grandes explosions pour se maintenir dans les airs, et se propulser. Dans le cas d’un vol à très grande vitesse, chaque seconde compte, et il faut un carburant capable de maintenir une certaine stabilité pour faire avancer l’avion.

Avec une légère modification concernant l’aération du moteur, les chercheurs chinois ont réussi à faciliter l’allumage de ce carburéacteur, ce qui rend alors ce moteur encore plus unique que ceux créés par les américains.

Le travail de cette équipe n’est donc pas pionnière en ce qui concerne les moteurs à explosion, mais c’est la première fois que de telles optimisations d’ingénierie parviennent à donner de tels résultats.

Les Etats-Unis avancent de leur côté pour surpasser la Chine

Du côté de l’Oncle Sam, certains groupes de recherches ont réussi à créer des moteurs qui, théoriquement, peuvent propulser un avion à Mach 17.

Les technologies paraissent très intéressantes, notamment pour des applications civiles comme le transport aérien. Mais bien sûr, tout passera bien entendu par la case “militaire”, et la Chine a déjà développé plusieurs missiles supersoniques, comme le DF-17 et le YJ-21.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code