Un vol Jet 2 dérouté après une agression sexuelle sur une hôtesse de l’air

0

Aero News (Un vol Jet 2) – L’excès d’alcool et les voyages ne font définitivement pas bon ménage. Les incidents causés par des passagers ivres à bord des avions se multiplient et portent préjudice aux compagnies aériennes, à leurs équipages et à l’ensemble des passagers.

Le 12 novembre dernier, c’est un passager de Jet2, une compagnie low cost britannique, qui a consommé de la bière et de la vodka, qui a fini par perdre le contrôle devant une hôtesse de l’air

Avec 2,2 grammes dans le sang, ce passager a glissé sa main sous la jupe de l’employée de la compagnie aérienne et lui a touché les parties intimes, rapporte le journal français Ouest-France.

Cet incident n’est pas passé sans conséquences sur l’ensemble des voyageurs. En effet, l’avion de la compagnie aérienne Jet 2, effectuant la liaison entre Leeds en Angleterre et Alicante en Espagne, a été dérouté sur décision du commandant de bord, qui a effectué un atterrissage d’urgence à l’aéroport Nantes-Atlantique, en France.

Le passager placé en garde à vue, il sera jugé

C’est au moment où l’hôtesse de l’air procédait à la distribution des boissons dans l’allée principale de l’avion que le passager, fortement alcoolisé, avec 2,2 grammes d’alcool dans le sang, a mis sa main sous la jupe de l’employée et a touché ses parties intimes.

Suite à cet incident, le commandant de bord a décidé de dérouter le vol pour se poser, peu avant 10h, à l’aéroport de Nantes-Atlantique, en France, où des agents de la police des frontières attendaient le passager ivre, menottes à la main.

On ne badine pas avec la sécurité des passagers, ni avec l’intégrité physique des membres de l’équipage à bord des avions. Le passager ivre, un Britannique âgé de 66 ans, a été débarqué en urgence, à l’aéroport de Nantes-Atlantique en France, de l’avion de la compagnie low cost Jet2.com.

Le voyageur a été d’abord placé en garde à vue, le 12 novembre, avant d’être relâché deux jours après. Il doit cependant, se présenter devant le tribunal de Nantes le 13 décembre prochain, où il sera jugé en correctionnelle, précise encore Ouest-France dans son édition de ce mardi 15 novembre. Il est poursuivi pour agression sexuelle et se retrouve sous contrôle judiciaire avec une obligation de soins.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code