Grève des contrôleurs aériens en France… Des Retards en cascade dans les aéroports (détails)

0

Aero-News (Grève des contrôleurs aériens en France) – Les aéroports de Tarbes-Lourdes-Pyrénées (Hautes-Pyrénées, sud ouest) et de Pau-Pyrénées (Pyrénées-Atlantiques, sud ouest), ainsi que celui de Saint-Yan (Saône-et-Loire, est) sont privés de services de la circulation aérienne et ne fonctionnent donc pas, selon le tableau de bord en ligne de la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC).

  • La grève des contrôleurs aériens provoque d’importants retards dans plusieurs aéroports français,

  • voire des fermetures. Résultat, le mouvement social se répercute, par ricochet, en Europe ce lundi matin

  • Ryanair appelle la Commission européenne

Ryanair appelle la Commission européenne « à prendre des mesures urgentes pour protéger les survols » de la France pendant la grève des contrôleurs aériens français ce lundi 20 novembre 2023.

Une loi visant à les obliger à se déclarer individuellement grévistes ou non 48 heures à l’avance

A l’appel de trois syndicats minoritaires, des contrôleurs aériens débrayent aujourd’hui pour protester contre la récente adoption par le Parlement d’une proposition de loi visant à les obliger à se déclarer individuellement grévistes ou non 48 heures à l’avance. En conséquence, environ 25 % des vols au départ de Toulouse-Blagnac et de Paris-Orly ne sont pas assurés aujourd’hui, selon la Direction générale de l’aviation civile (DGAC).

« Jusqu’à présent en 2023, il y a eu 65 jours de grèves des contrôleurs aériens (plus de 13 fois plus qu’en 2022), obligeant les compagnies aériennes à annuler des milliers de survols de l’UE depuis l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie, l’Irlande et le Royaume-Uni, tandis que la France utilise en particulier des lois de service minimum pour protéger les vols français. C’est injuste! La France (et tous les autres États de l’UE) devrait protéger les survols pendant les grèves des contrôleurs aériens comme c’est le cas en Espagne, en Italie et en Grèce, et annuler les vols vers/depuis l’état affecté », peut-on lire dans le communiqué de Ryanair qui avait déjà lancé un appel similaire à la Commission européenne en début d’année.

« Malgré les appels répétés à Ursula von der Leyen pour protéger les passagers et les survols pendant ces grèves, elle n’a pris toujours aucune mesure pour le faire », pointe un porte-parole de la low cost irlandaise, première compagnie aérienne européenne en nombre de passagers. Et de souligner : « Nous n’avons aucun problème avec le droit de grève des syndicats de contrôleurs aériens français, mais la Commission européenne devrait insister pour que les annulations dues aux grèves des contrôleurs aériens français soient allouées aux vols français, et non à ceux survolant la France en route vers une autre destination de l’UE non liée ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

*

code